Sensibilisation sur les droits en matière de SSR, et la prévention/prise en charge du VIH/SIDA à Nkayi

A Nkayi, les équipes d’AZUR Développement ont tenu les 03 et 04 mai 2019, des sensibilisations à l’endroit et des enseignants et  des agents de santé dudit districts. Ces activités ont été organisées dans le cadre du projet de « Projet Promotion des Droits et Autonomisation économiques des femmes et filles vulnérables », mis en œuvre par AZUR Développement pour une durée de 2ans et 6mois, sur trois (3) département du pays, Brazzaville, Pointe-Noire et la Bouenza. Ce projet est cofinancé par l’Union européenne.

Avec la collaboration des autorités de cette localité, 49 agents de santé et 19 enseignants ont pris part à ces sessions de sensibilisation. Il s’agissait à travers ces rencontres, d’améliorer les connaissances des agents de santé et enseignants de Nkayi sur la planification familiale et la prise en charge du VIH/SIDA, échanger sur la collaboration entre les centres de santé et le projet dans l’offre des services de santé sexuelle et de la reproduction aux femmes et filles vulnérables et la collecte des données liées aux objectifs du projet, et avec les enseignants, sur l’éducation sexuelle des jeunes filles et le soutien à la scolarisation des jeunes filles mineures enceintes.

Les communications ont porté sur les droits en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR), le soutien à la scolarisation des jeunes filles mineures enceintes, la planification familiale, la prévention et prise en charge du VIH/SIDA.

Sur la pertinence des interventions, les participants ont émis des préoccupations entre autre :

Photo Participants. Sensinilisation Agents de santé.

Sur la sensibilisation des agents de santé

Quelle est la conduite à tenir pour inclure sous traitement antirétroviraux un agent de santé qui contracte le VIH suite à un accident d’exposition au sang (AES) ?

En réponse à cette question, le médecin a expliqué disant qu’en cas d’accident d’exposition au sang contaminé par le VIH, le personnel de santé est tenu d’informer sa hiérarchie, de faire un test de dépistage du VIH. Au cas où le test se révèle positif, ce dernier va être inclus dans la file active et suivre le traitement comme tout malade vivant avec le sida.

Quelles stratégies mettre en œuvre pour réduire les cas de contamination au VIH dans les couples sérodiscordants ?

Cette préoccupation a suscité beaucoup de réactions surtout à cause de la vulnérabilité des femmes dans le cas où si c’est l’homme qui est porteur du VIH. L’intervenant a indiqué que le couple ou les deux partenaires connaissent leurs statuts sérologiques respectifs et adoptent une attitude ou comportement sexuel qui réduit le risque de transmission du virus au partenaire non infecté en utilisant le préservatif pendant les rapports sexuels.

Sur la sensibilisation des enseignants

Photo participants. Sensibilisation enseignants.

Quelle est la méthode contraceptive réversible à la différence de la méthode non réversible que peut utiliser un homme ?

L’intervenante a signifié que le port du préservatif à chaque rapport sexuel est jusqu’ici l’unique méthode contraceptive que peut utiliser un homme aussi longtemps qu’il ne désire pas avoir un enfant.

Comment est ce que la méthode basée sur l’allaitement maternel et l’aménorrhée peut éviter à la femme de tomber enceinte ?

Cette méthode contraceptive naturelle protège la femme d’une nouvelle grossesse si cette dernière allaite correctement et régulièrement son bébé jusqu’à l’âge de six mois parce qu’après l’accouchement il y’a la production chez la femme de la prolactine, l’hormone de sécrétion du lait maternel qui bloc la montée des hormones FSH et LH qui sont les hormones de fécondité chez la femme, du coup il n’y a plus production des ovules et la femme durant ces six mois n’a pas aussi ces règles.

Soulignant que le projet de « Projet Promotion des Droits et Autonomisation économiques des femmes et filles vulnérables », vise à contribuer à la réduction de la vulnérabilité des femmes et des filles par l’accès aux services de santé sexuelle et de la reproduction et leur autonomisation économique. Le projet cible spécifiquement les femmes et jeunes filles victimes de violence, séropositives, économiquement défavorisées et les déplacées des zones de crise du Pool. En outre, à travers ce projet, 500 femmes et filles vulnérables bénéficieront d’un appui aux activités génératrices de revenus.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *